Qui est l’inventeur de l’acte gratuit ?

L'acte gratuit de Lafcadio par Jean-Émile Laboureur

En publiant Les Caves du Vatican en 1914, André Gide marqua à sa façon cette année charnière. Les réactions des lecteurs furent en effet nombreuses : quelques-uns, dont le pudibond Claudel, furent choqués par la « révélation » d’une homosexualité assumée, tandis que d’autres, plus nombreux, retinrent la mise en scène de l’acte gratuit qui voit le personnage de Lafcadio précipiter du train une personne inconnue. Assez étonnamment, c’est bien l’acte gratuit qui a retenu l’attention générale, notamment parmi les futurs auteurs dadaïstes, alors même que Gide n’y attachait qu’une importance toute relative. Aujourd’hui encore, c’est à peu près tout ce qu’on retient des Caves du Vatican.

Mais Gide a-t-il trouvé tout seul cette idée si pleine d’avenir en littérature ?

Un passage amer du livre Amitiés et rencontres (1970) de Jules Romains (1885-1972) laisse entendre que non. Comme beaucoup d’écrivains tatillons, l’auteur de Knock n’est même pas loin de crier au plagiat, soulignant le récent précédent que constituait son livre Les Copains et sa référence à l’acte pur :

Je me rappelle encore ce jour de 1913 où Gide, qui venait de les recevoir et de leur consacrer dans la Revue une note pleine de bienveillance, me parla des Copains (qui venaient de paraître chez Figuière). La conversation avait lieu au sortir de la boutique, rue Madame, où la N.R.F. logeait alors.

Gide me dit : « Vous devez être content d’avoir écrit ce livre. Dans la création littéraire l’élément comique n’est nullement à dédaigner. »

Or, l’année suivante paraissaient Les Caves du Vatican. Je n’étais pas assez familier de Gide pour savoir de quand au juste dataient la conception de cette œuvre, et sa découverte de la place qui peut revenir au comique dans la pensée et dans le style. Autrement dit, il m’était impossible de mesurer la part qu’avaient pu avoir Les Copains, à titre de précédent et d’exemple, dans l’élaboration des Caves. Ce que l’on pouvait affirmer avec certitude, c’est que Les Copains ne devaient rien aux Caves, en particulier quand Bénin célèbre dans Les Copains les vertus de l’acte gratuit et de l’acte pur.

Ce qui n’a point empêché plus d’un juge soi-disant clairvoyant, et même plus d’un lecteur, d’attribuer à Gide une antériorité en la matière. Comme si, en fait de priorité, dans la mesure où la question se pose, c’était l’âge respectif des écrivains qui comptait, et non l’âge des œuvres.

Je dois dire qu’à ma connaissance Gide ne s’est jamais servi lui-même de ce faux argument.

La question est donc là : Gide a-t-il oui ou non trouvé l’inspiration chez Jules Romains ?

LJ

Publicités
Cet article, publié dans Général, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Qui est l’inventeur de l’acte gratuit ?

  1. Fabrice Pic dit :

    Plutôt chez Dostoïevski, lu par Gide dès 1890. Et Nietzsche. D’ailleurs Le Prométhée mal enchaîné (1899) en appelle déjà à l’acte gratuit. La notion est à nouveau présente la même année que les Caves dans les Souvenirs de la Cour d’assises : non seulement Gide y accordait une importance relative, mais surtout il n’y croyait pas du tout, à l’acte gratuit. Et il faudrait revoir la notice des Caves dans la Pléiade que je n’ai pas sous la main mais il me semble que l’épisode du wagon est dans les brouillons dès 1911. En tous cas la première version du livre est achevée avant que ne paraissent Les copains.

  2. Lucien Jude dit :

    @ Fabrice Pic
    Merci pour ces éclaircissements !
    Il me semble que Gide raconte quelque part (dans le Journal ?) qu’une dame (russe ?) lui parle avec passion de l’acte gratuit des Caves et qu’il paraît surpris de voir que c’est là tout ce qu’elle en a retenu.

  3. Anonyme dit :

    L’idée de l’acte gratuit apparaît déjà chez Gide dans le Prométhée mal enchaîné (1899).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s